top of page

URGENT Coupe forestière sur la presqu'île - Il faut réagir d'ici le 6 juin !

Que se passe-t-il ? Le Ministère des Ressources naturelles et des Forêts (MRNF) projette une coupe forestière importante sur la presqu’île située en plein coeur de notre ville. En plus de la coupe sélective de grandes bandes de la forêt, cette coupe implique l’utilisation de bulldozers pour créer des larges chemins et des ronds points pour des gros camions forestiers. En se basant sur l’observation des effets des précédentes coupes plus petites effectuées déjà dans la Baie Green et la Baie Silver, le plan pour cette nouvelle coupe beaucoup plus vaste laisse entrevoir des risques importants pour l’écologie, la qualité de l’eau potable du lac ( la sédimentation, la myriophylle etc ), la sécurité publique ( les cambriolages résultant des nouveaux chemins, le camping sauvage, les courses de VTT, les feux de forêt ) et de plus, entraine une dégradation générale de la qualité de vie des citoyens de Barkmere. La taille de l’exploitation forestière envisagée actuellement pour la presqu’île est plusieurs fois plus grande que celle des coupes précédentes. Celle-ci aura des impacts majeurs sur la majorité des résidants du Lac des Écorces. Cette presqu’île est non seulement essentielle pour notre environnement mais elle constitue le cœur de notre communauté. De plus, il faut rappeler que cette étendue est au centre du travail conjoint entrepris par la Ville de Barkmere et la Municipalité de Montcalm pour la création d’une zone protégée de la biodiversité.


Ce que chacun de nous peut faire En tant que communauté, nous devons nous exprimer maintenant. Plus le nombre de commentaires et de réactions reçu par le MRNF de notre part sera élevé, meilleures seront nos chances de façonner les résultats de cette coupe. Profitons du fait que le MRNF a entrepris une consultation publique sur les plans de la gestion forestière intégrée pour la région des Laurentides. Voici comment soumettre vos commentaires: Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder au site web du MRNF, où vous pouvez zoomer sur le Lac des Écorces et y inscrire vos commentaires sur l’abattage des arbres directement sur leur carte interactive. Cheminer à travers ce processus est difficile, mais ne laissez pas cela vous dissuader. Voici deux suggestions pour vous dépanner:

Finalement, vous pouvez voir de vos propres yeux la destruction que laissent ces coupes. Nous avons mis en place le partage de fichiers pour vous présenter des photos et des vidéos des coupes forestières antérieures à:

Partage de fichiers pour les photos et vidéos des coupes précédentes N’hésitez pas à ajouter vos propres images ou à nous les envoyer à BLPA.APLE@gmail.com L'arrière-plan et les faits Les impacts négatifs des coupes précédentes L’exploitation forestière dans les Laurentides est devenue une opération industrielle majeure. Aujourd’hui, elle ressemble bien peu aux souvenirs romantiques des romantiques des bûcherons avec des haches à mains et un équipage de chevaux. En nos temps modernes, l’abattage des arbres se fait avec d’énormes machines de récolte qui peuvent peser jusqu’à 55,000 livres et tracer d’énormes pistes crevassées à travers le sol de la forêt, laissant derrière elles un paysage ravagé et désertique, rempli d’entailles profondes et des pentes condamnées à l’érosion de la couche terrestre. Sur la base des impacts observés suite à des coupes précédentes plus petites, effectuées autour de la Baie Green et de la Baie Silver, le plan proposé pour la coupe actuelle, qui sera beaucoup plus vaste, présente des risques très graves pour tout notre système écologique. Sont ainsi en danger la qualité de l’eau potable, de l’eau pour la baignade et la navigation ( seul moyen de déplacement pour la majorité des riverains ). Cette déforestation entrainera des dépôts accrus de sédiments, la croissance hors contrôle de la myriophylle et de nombreuses algues. Il y aura des effets pervers sur la sécurité publique car les nouveaux chemins vont faciliter le vol, le vandalisme, le déplacement d’un grand nombre de VTT, l’arrivée et le stationnement de toute sorte de véhicules de loisir, le camping sauvage, le dépôt de vidanges et les feux de forêt. Il en résultera une dégradation générale de la qualité de vie des résidants de Barkmere. La dimension proposée de l’exploitation sur la presqu’île aura des effets néfastes sur l’ensemble de la population pour de nombreuses années à venir. Si vous avez des doutes sur le sérieux des conséquences de cette coupe, nous vous invitons à visionner les images et la vidéo démontrant l’ampleur des dégâts causés en 2022 à la Baie Green. Il n’y a aucun doute sur le fait qu’il y a un manque flagrant de surveillance de la part des entreprises forestières sous-traitées par les organismes provinciaux qui sont responsables de la protection de l’environnement, du bien-être des citoyens et du développement durable dans les municipalités rurales. Les différents paliers du gouvernement provincial impliqués ici sont le MRNF, son agence forestière et le Ministère de l’Environnement. En comparaison avec l’Europe, les autres provinces et les États-Unis, l’industrie forestière du Québec ne respecte pas les règles de l’industrie. Nous vous invitons à lire l’article suivant en date du 22 avril 2022 , intitulé: "How Québec’s abandoned logging roads are damaging lakes, rivers and streams and putting wildlife at risk ¨ écrit par Sylvain Jutras, Professeur titulaire, Faculté de Foresterie, de géographie et de géométrique, Université Laval" Processus de consultation inadéquat L’appel à la consultation publique est ambigu, précipité et il manque de clarté. L’appel aux commentaires fut annoncé le 11 mai 2023 et il doit se terminer moins d’un mois plus tard, c’est-à-dire le 6 juin 2023. Ce laps de temps est jugé trop court. De plus, même s’il y a eu une demande de commentaires de la part des résidents concernés, la ville de Barkmere et ses citoyens sont obligés d’émettre leurs opinions à travers une ¨ boîte noire ¨. C’est donc dire que tous les intéressés n’ont à date reçu aucune information pertinente sur les sites de coupe, sur le calendrier des travaux routiers et de l’abattage des arbres. En fait, nous ignorons même la saison choisie pour l’exécution des travaux et la durée de tout le projet en termes de mois ou d’années. Les caractéristiques particulières à la zone désignée pour l’abattage et les conséquences qui en découlent La presqu’île du Lac des Écorces n’est pas seulement un territoire proche et cher à nos cœurs. Il s’agit d’une entité géographique qui joue un rôle de première importance au niveau de la santé écologique de notre environnement et de notre façon de vivre en harmonie avec la nature depuis plus de cent ans. Voilà pourquoi elle a été délimitée pour la création d’un site protégé pour sa biodiversité conjointement par le conseil de la ville de Barkmere et la municipalité de Montcalm. Pourquoi la presqu’île est-elle si spéciale?

  • Une flore et une faune uniques se retrouvent dans les terrains mixtes en élévation. Plusieurs ruisseaux permanents alimentent des milieux humides. Ces observations sont soutenus par le Ministère de l’Environnement lui-même qui prône l’exclusion de cette zone à l’exploitation forestière

  • Tout ce territoire est situé à grande proximité de la région protégée de la Pourvoirie du Lac Berval et de la Réserve Écologique Jackrabbit

  • Elle se trouve en plein milieu d’un espace qui regroupe un grand nombre des résidences de Barkmere. La presqu’île constitue une zone tampon critique et sa limite se trouve très souvent à seulement 40 pieds de plusieurs chalets construits en bordure du lac. Les images de la coupe 2022 démontrent clairement que les chalets dans la Baie Green sont maintenant affectés, à cause de la proximité de la coupe, par une pollution importante au bruit, une érosion du terrain et un ruissellement polluant vers le lac

  • Après chaque coupe forestière, on doit s’attendre, tel que démontré au Lac en Coeur qui est voisin de la Baie Silver, à une augmentation des vols, du vandalisme, de la circulation sans contrôle des VTT, de l’achalandage par des caravanes de camping et la possibilité de feux de forêt. Toutes ces situations peuvent mener à des confrontations dangereuses…

Que pouvons-nous faire ? Le gouvernement sera plus sensible à nos doléances seulement si le nombre de citoyens qui participent au processus de consultation est élevé. Notre but est d’initier d’autres pourparlers entre la ville de Barkmere et le MRNF. Pour y arriver, le plus grand nombre de résidents doit s’impliquer en répondant à l’appel de consultation. Ceci nous permettrait d’avoir une oreille attentive et d’obtenir une position forte pour influencer le déroulement et la dimension de cette coupe de bois. On peut espérer :

  • Diminuer l’étendue de la coupe

  • Retarder la coupe

  • S’assurer qu’elle se déroule en hiver et non en été

  • Atténuer les effets écologiques néfastes et maintenir la qualité de vie des résidants

Liens d'informations utiles Vous pouvez trouver ci-dessous des liens qui vous permettront de mieux comprendre le MRNF et d’acheminer vos commentaires. Les commentaires seront acceptés jusqu’au 6 juin

Cheminer à travers ce processus est difficile, mais ne laissez pas cela vous dissuader. Voici deux suggestions pour vous dépanner:

  • Rapport de la consultation 2021- La coupe Goulden ( Coté Nord, arrière Baie Green ). Ce rapport énumère les commentaires reçus, les sujets d’inquiétude et les réponses offertes par le MRNF. Les citoyens de Barkmere pourraient s’en inspirer pour rédiger leurs opinions à l’égard de la présente consultation. Tel qu’observé dans ce rapport, il est important que le plus de citoyens participent au processus si on espère changer quelque chose.

  • De plus, les citoyens peuvent demander des informations supplémentaires au MRNF. Dans le cas de la consultation au Lac au Brochet, 188 commentaires furent envoyés mais seulement 29 demandes furent acheminées. Les demandes ont pour effet d’exiger plus de travail et de temps de la part des fonctionnaires. La grande majorité des commentaires provenait des associations et des municipalités plutôt que des individus. Il y a lieu de penser que si un grand nombre de citoyens prenait le temps de formuler des demandes, cela ferait peut-être en sorte que le MRNF prendrait plus de temps pour réfléchir aux conséquences de ses décisions.


41 vues

Σχόλια


bottom of page